HeyMe! Qui es tu ?

« HeyMe » ? C’est un « wake up call » à moi-même…

« Hey Me ! C’est quoi ta vie ? »

« Et bien… Je me réveille, tous les matins, au son de mon smart phone produit en Chine pour quelques sous par des enfants en guenilles, adéquatement préprogrammé pour nécessiter un remplacement dans deux ans au prix d’un mois de loyer. J’ouvre les yeux sur le plafond de mon studio à 700€ par mois aux abords de Paris. J’avale rapidement mon petit déjeuner aux arrières goûts de conservateurs, de colorants artificiels et de pesticides. Après une rapide douche au Paraben, je saute dans mes vêtements produits par ces mêmes bambins au prix d’énormes émissions de CO2. Il fait chaud, non ? Plus de temps à perdre, j’inhale ma première bouffée de pollution en usant mes semelles sur le bitume qui me mène au métro. Je m’entasse dans un wagon chargé de visages dépités, prêts à tous les coups pour défendre leur place à bord si durement acquise. Dans les couloirs du métro la culpabilité m’étrangle lorsque je croise les regards perdus de tous ces gens sans domicile. Pourquoi est-ce que personne ne semble les voir ? Je sors du métro et alors que je prends ma deuxième dose d’air pollué, optimisant ainsi les chances de développement de mon futur cancer, je sens une angoisse monter… J’aperçois au loin, la double porte qui ouvre sur mon enfer quotidien. Mon travail… Pour ce joyaux si précieux en terre française, je suis rémunérée par le droit de me taire et de faire ce que l’on me dit au mépris de mes valeurs et de mes convictions ; par les coups bas de mes collègues qui tentent de se grandir en me marchant sur la tête ; par les regards hautains de ceux qui planent dans les couches supérieures de la hiérarchie et enfin, par un salaire riquiqui, tout juste bon à m’enfermer dans le cercle vicieux d’une dépendance économique à cette société qui m’exploite au profit de ses élites… Et lorsque le soir je rentre enfin chez moi, épuisée par les longues heures de travail effectuées sous la menace implicite d’un possible licenciement, c’est bercée par les nombreux mensonges déversés par mon téléviseur, que je m’endors, reléguant à mes rêves, le soin de construire pour moi l’image d’un bonheur artificiel… »

Alors finalement je dis NON ! J’affirme que malgré ce que l’on veut nous faire croire, vie est précieuse, qu’elle a une valeur et qu’à son service, nous avons tous une voix, un talent, qui si nous prenons la liberté de l’exprimer, peut non seulement faire notre bonheur, mais également celui de ceux qui nous entourent. Le changement commence par nous !

C’est tout ça « HeyMe! », un service d’accompagnement et de partage, dédié à faciliter la transition vers l’entreprenariat social de ceux qui souhaitent mettre leurs talents au service de notre mieux-être collectif…

 

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question… Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ?

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ? Vous êtes un enfant de Dieu.

Vous restreindre, vivre petit, ne rend pas service au monde.

L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.

Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.

Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous,

Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres. »

 

Texte de l’écrivaine Américaine Marianne Williamson, attribué à Nelson Mandella lors de son discours d’investiture de 1994.

 

 

 

Crédit photo: Pixabay/CCO

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s